OBS IRIS Merlin
english francais deutsch

IRIS 2012-8:1/15

République Tchèque

Le passage à la radiodiffusion numérique terrestre est terminé

print add to caddie Word File PDF File

Jan Fučík

Ministère de la Culture, Prague

Le 22 août 2012 le gouvernement tchèque a approuvé le « Rapport final du Groupe national de coordination de la radiodiffusion numérique pour que la République tchèque termine sa transition vers le numérique ».

Le rapport porte sur la situation en République tchèque lors de son passage de la radiodiffusion télévisuelle analogique à la radiodiffusion télévisuelle numérique (DVB-T). En République tchèque, les conditions économiques, législatives, techniques et géographiques du passage au numérique étaient très complexes. La transition a été terminée dans les 13 zones géographiques désignées dans les délais fixés par le règlement du Gouvernement n° 161/2008 Coll. La République tchèque a également respecté la date limite fixée par la Commission européenne pour l’arrêt de la radiodiffusion télévisuelle analogique terrestre courant 2012. Elle fait partie des premiers pays d'Europe centrale avec une importante couverture de la plate-forme terrestre à l'avoir fait.

La République tchèque compte quatre réseaux DVB-T. Le premier réseau (un multiplex attribué au radiodiffuseur de service public) à avoir une couverture complète couvre 99,9 % de la population. Les deuxième et troisième multiplex DVB-T ont une couverture de 99,8 % et 96,3 %, respectivement. La couverture du quatrième réseau atteint 22,7 % de la population ; il n'est utilisé que dans les zones de Prague, Brno et Ostrava.

La transition vers la télévision numérique terrestre a conduit à une augmentation du nombre de chaînes de télévision disponibles : au moins 9 chaînes numériques nationales et plusieurs chaînes régionales contre seulement 4 chaînes analogiques. L'abandon de l'analogique s'est accompagné du très attendu « dividende numérique » : la bande de radiofréquences libérée peut désormais servir à d'autres services de communications électroniques, comme ceux spécifiquement dédiés à l'accès mobile à internet haut débit. Des enchères sont en cours de préparation pour cette fréquence.

Le bon déroulement du passage au DVB-T permettra le développement d’une nouvelle génération de communications électroniques impliquant le développement du niveau d'infrastructure de base nécessaire à une croissance du PIB national et à l’accroissement de la compétitivité. Les fréquences disponibles permettent également la mise à disposition de la radiodiffusion numérique terrestre sur les bandes libérées par la 12e chaîne de télévision. Le passage au numérique n'a pas causé d'importantes difficultés pour les télédiffuseurs ni pour les citoyens de la République tchèque.

références
Závěrečná zpráva Národní koordinační skupiny pro digitální vysílání v České republice o dokončení přechodu na digitální televizní vysílání CS
 http://merlin.obs.coe.int/redirect.php?id=16235
 
  Rapport final du Groupe national de coordination de la radiodiffusion numérique pour que la République tchèque termine sa transition vers le numérique