OBS IRIS Merlin
english francais deutsch

IRIS 2012-4:1/13

Bulgarie

Une Stratégie nationale pour le développement de la culture en passe d’être adoptée

print add to caddie Word File PDF File

Ofelia Kirkorian-Tsonkova

Avocat à la cour

Conformément à l’article 2a de la loi sur le développement et la protection de la culture, qui est entrée en vigueur en 2006, le Conseil des ministres est en passe d’adopter une Stratégie nationale pour le développement de la culture, sur proposition du ministre de la Culture. Pendant plus de cinq ans, le ministère n’a fait aucune proposition de stratégie mais un projet devrait enfin être présenté d’ici le 1er juillet 2012.

L’élaboration de cette stratégie se fera sur la base d’un partenariat entre, d’une part, le ministère de la Culture et d’autres institutions gouvernementales et, d’autre part, des représentants d’organisations civiques et culturelles. Plus de 150 personnes issues de regroupements semblables sont impliquées. Les mesures proposées qui figureront dans la stratégie ont été mises en ligne et peuvent être discutées par les parties intéressées. Après avoir recueilli les avis des organisations professionnelles, le document final sera harmonisé par un Groupe spécial d’experts gouvernementaux et discuté par les ministres. Les acteurs impliqués dans ce projet espèrent que le document final pourra être prêt en juillet 2012.

L’objectif principal de cette stratégie est d’essayer de trouver de nouvelles sources de financement pour les secteurs de la culture et de la création en Bulgarie. Des mesures spéciales relatives aux logiciels, aux arts visuels, aux arts scéniques, au design, à l’architecture et à l’industrie cinématographique seront proposées. L’une de ces mesures consiste à établir un Programme national pour l’industrie cinématographique. Ce programme aurait dû être mis en place dès 2003, en vertu de l’article 9, alinéa 3, sous-alinéa 1 de la loi relative à l’industrie cinématographique, mais, dans les faits, il n’a jamais fait l’objet d’aucune discussion. Ce programme établira les critères permettant de déterminer quelles seront les créations cinématographiques pouvant bénéficier des subventions de l’Etat et encouragera les bonnes pratiques.

Les représentants du secteur cinématographique ont également insisté pour que les productions cinématographiques réalisées en Bulgarie bénéficient d’un allègement fiscal ou d’un fonds spécial pour le financement de créations cinématographiques et que ces mesures figurent dans la stratégie. Ce fonds spécial pourrait être financé par les jeux d’argent, comme c’est le cas au Royaume-Uni.

Cette stratégie devrait permettre au gouvernement de montrer, pour la première fois, sa volonté de mettre en œuvre une véritable politique en matière de numérisation du cinéma bulgare. Le nombre insuffisant de cinémas dans le pays et la législation devenue obsolète dans ce domaine constituent un obstacle sérieux pour la numérisation du cinéma bulgare. Le piratage informatique et le coût élevé du processus de numérisation du fonds cinématographique bulgare ont été les arguments avancés par les hommes politiques pour justifier leur immobilisme dans ce domaine au cours des dix dernières années. Aujourd’hui, le projet de stratégie prévoit la mise en place d’un cinéma numérique accessible via internet avec une diffusion en flux continu et le développement d’une plateforme de téléchargement légal de films.

références
Проектът „Национална стратегия за развитие на творческите индустрии” BG
 http://merlin.obs.coe.int/redirect.php?id=15706
 
  Les mesures proposées qui figureront dans la stratégie