OBS IRIS Merlin
english francais deutsch

IRIS 2010-6:1/6

Albanie

Consultation publique sur la stratégie de radiodiffusion numérique

print add to caddie Word File PDF File

Ilda Londo

Institut albanais des médias

Les dernières discussions publiques organisées entre les parties prenantes font l’état d’un grand nombre de défis à relever en Albanie dans le cadre du passage à la radiodiffusion numérique.

Le 27 avril 2010, le Këshilli Kombëtar i Radios dhe Televizionit (Conseil national de la Radio et de la Télévision), autorité de régulation de la radiodiffusion, et la représentation en Albanie de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) ont conjointement organisé une conférence intitulée « Digital Television : Near and Far » (La télévision numérique : ici et ailleurs). Cette conférence arrive au terme de deux années de campagne de sensibilisation et de débats sur la stratégie du passage à la radiodiffusion numérique. Parmi les participants figuraient notamment des représentants des autorités de régulation, des médias nationaux et locaux et de la société civile.

L’une des principales inquiétudes soulevées au cours de la conférence portait sur le rôle joué par le radiodiffuseur de service public dans le passage au numérique et dans la répartition des fréquences nationales. Selon l’actuelle stratégie, Radio Televizioni Shqiptar (la Radiotélévision albanaise, RTSH) peut prétendre à deux fréquences nationales sur un maximum de huit fréquences. Un grand nombre de participants ont affirmé que RTSH n’avait apporté aucune preuve de sa capacité à pouvoir créer et gérer deux multiplex et, par conséquent, qu’il convenait de réserver l’un de ces derniers à des opérateurs en mesure d’assumer ce type d’investissement. La fourniture de contenus d’intérêt général dans ces cas de figures suscite cependant des inquiétudes.

Le sort réservé aux nombreuses stations de radio et chaînes de télévision locales dans le contexte du passage au numérique est également source de grandes préoccupations. La stratégie retenue envisage plusieurs options pour la propriété et la gestion des opérateurs de réseau, en privilégiant de confier la propriété de ces réseaux aux consortiums des chaînes déjà existantes. Les représentants des chaînes en question ont d’ores et déjà déclaré que la mise en œuvre de cette option serait particulièrement difficile en raison des investissements considérables qu’elle occasionnerait et de l’incapacité des chaînes de télévision en lice à parvenir à un accord. Cette situation compromettrait le pluralisme de l’information et des médias.

Enfin, la question du devenir des plateformes de radiodiffusion numérique que compte le pays reste un épineux problème. La radiodiffusion numérique terrestre et par satellite en Albanie a été lancée en juillet 2004 par la société Digitalb (voir IRIS 2007-8:5), suivie par Tring et Shijak TV. Bien que le nombre exact d’abonnés ne soit pas connu, un nombre considérable de foyers disposent déjà d’un accès aux offres proposées par ces plateformes.

L’octroi des licences aux sociétés actuelles et à leurs nouveaux concurrents représentera un test supplémentaire de l’autorité et de l’impartialité du régulateur. La loi relative à la radiodiffusion numérique, qui avait déjà été adoptée par le Parlement albanais en 2007 (voir IRIS 2007-8:5), sera mise en application à l’issue de l’adoption de la stratégie par une commission ad hoc créée à cette fin.

références
Strategjia SQ
 http://merlin.obs.coe.int/redirect.php?id=12430
 
  Stratégie du passage à la radiodiffusion numérique      
Analysis of the strategy by the OSCE EN
 http://merlin.obs.coe.int/redirect.php?id=12431
 
  Analyse de la stratégie par l’OSCE