OBS IRIS Merlin
english francais deutsch

IRIS 2010-1:1/26

Royaume Uni

Statu quo de la liste des événements protégés pour la retransmission gratuite recommandé

print add to caddie Word File PDF File

Tony Prosser

School of Law, Université de Bristol

Depuis 1956, le Royaume-Uni s’est doté d’une liste d’événements considérés comme ayant une résonnance nationale particulière et qui sont, chaque fois que c'est possible, retransmis par le biais des chaînes de télévision gratuites. Cette liste, élaborée par le Secrétaire d’État, a fait l’objet d’amendements réguliers. Elle vient d'être passée en revue par un cabinet d’études indépendant.

Selon les conclusions de cette étude, 82 % des personnes interrogées trouvaient qu'il était légitime de pouvoir regarder certains événements gratuitement dans la mesure où elles avaient payé leur redevance audiovisuelle. Il apparaît clairement qu’aux yeux du public, la BBC est censée accorder une priorité importante à ce type d’événement. De ce fait, les conclusions soutiennent le principe de protection de certains événements sportifs d’importance majeure afin qu’ils puissent être suivis par une majorité de téléspectateurs, si nécessaire au moyen d’une déclaration explicite de ces événements. En revanche, il conviendrait de simplifier les critères actuels afin d’exiger que l’événement ait un retentissement national particulier et pas seulement un intérêt pour les amateurs d’un sport donné. Il devrait s’agir d’un événement national ou international de première importance dans lequel participe une équipe nationale et susceptible de rassembler une large audience. Il conviendrait également que soit mise en place une liste unique d’événements retransmis en direct en remplacement des deux listes actuelles (l’une protège les événements dans leur totalité, l'autre porte uniquement sur les « meilleurs moments »).

La majorité des personnes interrogées admet que les instances dirigeantes du sport (qui étaient opposées à l'élaboration d'une telle liste) sont les mieux placées pour savoir quels sont les intérêts actuels et à venir de leur sport. Cependant, elles estiment qu’il convient de dépasser les intérêts particuliers d’un sport donné pour déterminer « les événements d'importance majeure pour la société ». Quant aux opposants à cette liste, ils doivent accepter le fait que leur vision aurait pour conséquence de priver une portion significative de la population de la possibilité de voir des événements majeurs de portée nationale et internationale, et notamment les seniors, qui bénéficient de redevances audiovisuelles gratuites. En dépit des changements radicaux du paysage audiovisuel, le téléviseur classique semble rester le choix premier de la majorité des téléspectateurs pour assister aux événements sportifs les plus importants.

L’étude a donc recommandé que les jeux Olympiques d’été, la finale de la Coupe du monde et les finales des coupes européennes de l'UEFA continuent à figurer sur la liste, ainsi qu'un certain nombre d'événements sportifs domestiques. Le championnat de tennis de Wimbledon (pas seulement les finales comme c’est le cas actuellement) devrait être retransmis dans son intégralité sur les chaînes gratuites ; il conviendrait également d’ajouter à la liste actuelle l’Open de golf, les matches de qualification à domicile de cricket Ashes contre l’Australie et la totalité des matches de la Coupe du monde de rugby. Certains événements pourraient être supprimés, comme les jeux Olympiques d’hiver.

Il incombe désormais au Secrétaire d’État de décider dans quelle mesure suivre ces recommandations.

références
Department for Culture, Media and Sport, ‘David Davies Publishes His Review of Free-to-air Listed Events’, 13 November 2009 EN
 http://merlin.obs.coe.int/redirect.php?id=12132
 
  Ministère de la Culture, des Médias et des Sports, « David Davies publie les conclusions de son enquête sur les événements d’importance majeure », 13 novembre 2009.