OBS IRIS Merlin
english francais deutsch

IRIS 2010-1:1/25

Royaume Uni

Le gouvernement lance une consultation sur le placement de produits

print add to caddie Word File PDF File

Tony Prosser

School of Law, Université de Bristol

Le ministère britannique de la Culture, des Médias et du Sport vient de lancer une consultation dans le but d’apporter certaines modifications aux règles de placement de produits à la télévision britannique. Il a déclaré son intention d’autoriser celui-ci sous certaines conditions. Néanmoins, il a exprimé sa préoccupation quant aux éventuels problèmes de santé pouvant résulter de la promotion de certains types de produits.

Actuellement, le Code de la radiodiffusion de l’Ofcom interdit le placement de produit de la manière suivante : « Il est interdit de mettre en évidence un produit ou service quel qu’il soit au sein d’un programme » (article 10.4) et « le placement de produits est interdit » (article 10.5). Lors de la consultation relative à la mise en œuvre de la Directive SMAV, les estimations de la rentabilité du placement de produits pour les radiodiffuseurs britanniques privés avaient donné des résultats très variables et le gouvernement avait conclu à l’absence de preuves décisives permettant d’établir un avantage économique en la matière eu égard aux effets préjudiciables de ce type d’émission sur les normes de qualité de la télévision britannique et sur la confiance des téléspectateurs. Cependant, le public britannique accepte déjà le placement de produits dans les films et les programmes non britanniques et notamment les programmes américains. Par ailleurs, la règle de la « non mise en avant injustifiée » pourrait être retenue pour prévenir les formes plus ouvertes et intrusives de placement.

Le gouvernement recherche maintenant des avis sur les autres garde-fous nécessaires, au-delà de ceux de la Directive SMAV, quant aux avantages commerciaux de l’autorisation du placement de produits, des types de programmes dans lesquels celui-ci pourrait être autorisé et si ces types doivent faire l’objet d’une définition plus spécifique que celle de la directive. Par exemple, conviendrait-il d’interdire explicitement le placement de produits dans les émissions à caractère religieux, les programmes d’actualité et les émissions sur la consommation ? Au-delà des programmes à destination des enfants, l’interdiction devrait-elle également porter sur l’ensemble des programmes dont le public est majoritairement mineur ? Il conviendra également de statuer sur le placement de paris, de produits alcooliques et d’aliments à haute teneur en graisse. Enfin, il s’agira de décider de la manière de faire savoir au téléspectateur qu’il assiste à du placement de produits.

Le ministère recueillera les réponses à sa consultation jusqu’au 8 janvier 2010.

références
Department for Culture, Media and Sport, ‘Consultation on Product Placement on Television’, November 2009 EN
 http://merlin.obs.coe.int/redirect.php?id=12131
 
  Ministère de la Culture, des Médias et des Sports, Consultation sur le placement de produits à la télévision, novembre 2009.