OBS IRIS Merlin
english francais deutsch

IRIS 2005-6:Extra

Commission européenne contre le racisme et l’intolerance: Dispositions relatifs aux médias dans les rapports récents concernant le racisme pays-par-pays

print add to caddie Word File PDF File

Tarlach McGonagle

Institut du droit de l'information (IViR), Université d'Amsterdam

La Commission européenne contre le racisme et l’intolérance (ECRI) a adopté, le 24 juin 2005, quatre rapports récents faisant partie du processus de monitoring des lois, politiques et pratiques pour combattre le racisme dans les Etats membres du Conseil de l’Europe (pour un commentaire sur les rapports précédents voir IRIS 2005-7:3). Les rapports nationaux, qui examinent la situation en Estonie, Lituanie, en Roumanie et en Espagne, ont été adoptés dans le contexte du troisième cycle de monitoring de l’ECRI. Chaque rapport contient des recommandations spécifiques concernant les médias. Dans trois rapports, l’ECRI exprime son souhait que les incidents d’incitation à la haine dans les médias soient adéquatement et vigoureusement poursuivis (notez qu’il existe des variations de langage; voir: Rapports concernant l’Estonie (par. 115), la Lituanie (par. 62) et la Roumanie (par. 113)). L’ECRI appelle les autorités lituaniennes à “prêter une attention particulière au matériel diffusé sur les sites et les forums de discussion sur l’Internet” (par. 64) tout en citant par ailleurs “des articles discriminatoires” (Roumanie par.113) ou bien “des articles discriminatoires ou incendiaires” (Estonie (par.115)). Le soutien des autorités nationales pour des cours de formation médiatique/journalistique afin de combattre le racisme et la discrimination est également une recommandation récurrente dans les rapports nationaux (Estonie (par.115) et Roumanie (par. 112)).

L’ECRI fait essentiellement la même recommandation en deux points concernant la Lituanie et l’Espagne. Premièrement, elle recommande aux autorités nationales de “bien faire comprendre aux médias, sans empiéter sur l’indépendance des rédactions, la nécessité de veiller à ce que les informations qu’ils présentent ne contribuent pas à créer un climat d’hostilité et de rejet à l’égard des membres de groupes minoritaires”. Ces groupes sont entendus comme incluant spécifiquement “les communautés juives, roms et tchétchènes” (Lituanie (par. 63)) et “les Roms, les musulmans et les immigrés” (Espagne (par.86)). Deuxièmement, l’ECRI recommande aux autorités étatiques “d’engager le débat avec les médias et les membres d’autres groupes pertinents de la société civile sur la manière d’atteindre au mieux cet objectif” (Lituanie (par.63) et l’Espagne (par.86)). La recommandation est cependant plus détaillée quant à l’Espagne puisqu’elle cherche une solution “aux niveaux national, régional et local” (par. 86). Cette recommandation en deux points est de plus en plus répandue dans le travail de monitoring de l’ECRI et s’adapte facilement aux caractéristiques du pays en question.

références
ECRI Report on Estonia, adopted on 24 June 2005 EN
 http://merlin.obs.coe.int/redirect.php?id=1478
 
  ECRI Rapport sur l’ Estonie, adopté le 24 juin 2005    
ECRI Second report on Lithuania, adopted on 24 June 2005 EN
 http://merlin.obs.coe.int/redirect.php?id=1478
 
  ECRI Second rapport sur la Lituanie, adopté le 24 juin 2005    
ECRI Third report on Romania, adopted on 24 June 2005 EN
 http://merlin.obs.coe.int/redirect.php?id=1478
 
  ECRI Troisième rapport sur la Roumanie, adopté le 24 juin 2005    
ECRI Third report on Spain, adopted on 24 June 2005 EN
 http://merlin.obs.coe.int/redirect.php?id=1478
 
  ECRI Troisième rapport sur l’Espagne, adopté le 24 juin 2005