OBS IRIS Merlin
english francais deutsch

IRIS 2003-1:11/23

Hongrie

La présidente de l'autorité de régulation démissionne

print add to caddie Word File PDF File

Márk Lengyel

Directorate of Strategy, Office of the National Radio and Television Commission

Le 2 décembre 2002, la présidente de l'ORTT (Országos Rádió és Televízió Testület, Commission nationale de la radio et de la télévision, l'autorité indépendante de régulation des médias) a annoncé sa démission.

Elle avait été élue à la présidence par le Parlement précédent (des élections générales s'étaient tenues en avril 2002) en février 2000 pour un mandat de quatre ans.

Selon sa déclaration, la pression financière provoquée par les décisions budgétaires touchant l'ORTT a atteint un niveau qui, au-delà de son contrôle, place l'autorité de régulation en situation précaire par rapport à son bon fonctionnement.

Selon les dispositions de la loi 1 de 1996 sur les services de radio et de télévision (loi sur la radiodiffusion), le budget annuel de l'ORTT est déterminé par le Parlement sur une base annuelle. Il fait l'objet d'une loi distincte. Le projet de loi pour l'année 2003, proposé par la commission parlementaire idoine, attribuerait à l'ORTT un budget d'environ EUR 3 512 000 (HUF 831 552 000). Cela représente une réduction de EUR 573 713 (HUF 135 821 000) par rapport à 2002 et suffit à peine à assurer les deux tiers des ressources financières nécessaires déclarées par l'autorité de régulation.

Dans une récente décision, la majorité parlementaire a également rejeté le rapport annuel d'activités de l'ORTT au titre de l'année 2002.

Selon la loi sur la radiodiffusion, le successeur d'un président démissionnaire doit être élu par le parlement sur désignation préalable conjointe du Président de la République hongroise et du Premier ministre.

références
-
  Projet de loi budgétaire pour l'ORTT pour l'année 2003 (T/1551)